Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 10:36

(HEYER, Carl Awald Jules, 1818-1900)

 

Ce facteur d’orgue a apporté sa science et son génie à l’orgue d’Auray, derrière Humbert Waltrin son concepteur initial.

Né le 9 Mars 1818 à Ober-Schonfeld (aujourd'hui Krasnikgorny en Pologne), Carl, Ewald, Julius HEYER quitta jeune homme sa Silésie natale. On le retrouve en 1847 à Quimper, où il travaille en 1847 et 1848 à la construction des grandes orgues de la cathédrale Saint-Corentin, sous la direction du célèbre facteur Aristide CAVAILLE-COLL (à qui l'on doit notamment les grandes orgues de Notre-Dame de Paris ).

Une fois ce chantier terminé, et déjà bien au fait de son art qu'il avait très probablement étudié dans sa région natale, il reste à Quimper et s'installe à son compte dès 1849.

De 1850 à 1893, J. HEYER a construit et restauré plus d'une trentaine d'instruments, principalement dans le Finistère, mais aussi dans les Côtes d'Armor et le Morbihan..Selon les témoignages de l'époque, il jouissait d'une « réputation justement méritée ».   

Aujourd'hui il est reconnu que Jules HEYER a toujours fait preuve dans ses travaux « d'un savoir-faire et d'un art consommés », et que ses instruments sont « d'une facture exemplaire de qualité et de solidité ». « Il mourut cependant sans ressources, le 5 Janvier 1900, au couvent des Augustines de Pont-L'Abbé ». En 2000, le Conseil municipal de Quimper décidait d'attribuer son nom à l'une des rues de la ville, à l'égal de son illustre compatriote Copernic.  

Extrait de la revue« orgues nouvelles », automne 2011

« …Le jeune Aristide Cavaillé se voit commander en 1836 trois orgues pour Pontivy, Lorient, et Dinan. Il reconstruira ensuite les orgues de Rennes, Saint Brieuc, St Malo, et en 1847 Quimper…où il sera accompagné de Carl Awald Jules Heyer, originaire de Breslau en Silésie. A la fin du chantier, loin de son pays, Jules Heyer, préfère Quimper (à Paris), il ouvre son propre atelier rue saint Marc. Protestant, Il se convertit au catholicisme avec pour parrain l’organiste de la cathédrale de Quimper Jean Baptiste Lack. Il construit aussitôt le petit orgue du séminaire de Pont Croix, avec un buffet noir orné d’un filet doré.

Un journal de Quimper « le département va pouvoir s’affranchir de Paris, dont les prix ne s’accordaient point avec les ressources de nos fabriques »…

Il construit un orgue pour l’hôpital Gourmelen, puis les instruments de St Mathieu de Quimper 1850, St Joseph de St Pol de Léon 1852, Ploaré 1855, Crozon 1857, Guipavas 1860, Brélevenez 1862, PLouzevédé 1864, Prat 1866, Lesneven 1869, Le Conquet 1872, Morlaix 1874, Riec 1876, Pleyben 1877, Rumengol 1878.

S’ajoutent (à cette liste) Auray, Morlaix (Ste Melaine et St Martin), St Thégonnec, Hennebont, Carnac, Plougastel-Daoulas, Kergoat, cathédrale Quimper (orgue de chœur)…Il cédera son entreprise et sa clientèle à 75 ans, à la Maison Claus de Rennes. »

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Amis Orgue St Gildas Auray - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de orgue-waltrin-auray
  • Le blog de orgue-waltrin-auray
  • : Promouvoir et améliorer la vie musicale et liturgique de l'église St Gildas d'Auray. Mieux faire connaitre cet orgue et son répertoire associé. Organiser concerts, visites, manifestations autour de l'orgue Waltrin.
  • Contact

Profil

  • Amis Orgue St Gildas Auray
  • Les Amis de l'Orgue d'Auray se sont constitués en association en novembre 2010, sous la présidence de Gaston Riguidel, diacre et organiste. L'organiste titulaire est François Jéhanno.
  • Les Amis de l'Orgue d'Auray se sont constitués en association en novembre 2010, sous la présidence de Gaston Riguidel, diacre et organiste. L'organiste titulaire est François Jéhanno.

Recherche

Liens